LES ARTISTES

KITSIMI

Creative depuis son plus jeune âge, c’est tout naturellement que Kitsimi se dirige vers des études en art et obtient son Master à l’université Montpellier III. Les années qui suivirent furent marquées par d’importantes expériences de vie. Kitsimi vit 2 ans à Montréal, puis 4 ans à San Diego pour finalement s’installer en Guadeloupe en 2016.
Un événement tragique en 2014 la fait se réconcilier avec la création artistique qu’elle avait quelque peu délaissé. La sculpture lui est alors apparue comme une nécessité, un mécanisme d’adaptation à cette épreuve.
Le personnage récurrent, « Damaged Goods » est né au début de l’année 2016 et ne cesse d’évoluer depuis. L’artiste associe des références urbaines, l’univers du art toy, de l’art contemporain avec une touche d’absurde pour aborder des thématiques telle que la nature destructrice de l’homme, la crise écologique, le désenchantement.
kitsimi.com

ALICE ANNE AUGUSTIN

Originaire de Guadeloupe, Alice-Anne Augustin est une artiste, diplômée de l’Université de Bordeaux III en Arts Plastiques.
Elle obtient une licence en communication au Canada avec une maîtrise en communication expérimentale.
De cette maîtrise vont voir les robes de papier ( Voir les photos Ici ).
En 2016, elle se rencontrait à la peinture. En 2019, elle franchit le pas et se lance dans l’utilisation de la technique de coulée, du mélange d’aléatoire et du moment présent.
Le résultat:  Photos de territoires vus du ciel, vues de l’espace, vues d’un satellite
Abstrait à souhait, il est possible de voir toutes les formes et tous les éléments improbables.
Une expérience contemplative sans temporalité pour vivre le moment présent. ( Voir les tableaux ici ).

BRIGITTE BARON

De Bretagne natif, je suis lieu de moi installer en Guadeloupe en 2017. J’ai commencé à vivre en 2011 peindre Je partage ma passion Autour d’ateliers Que je organise Avec les adultes et les enfants.
Le mandala nous permet de voyager de l’intérieur, de se centrer, de s’harmoniser, de libérer des émotions…
C’est un outil de transformation intérieure et d’ART-THERAPIE
Une musique m’accompagne souvent, qui me permet de m’évader et de donner libre cours à l’inspiration pour la création de mes peintures et mandalas.
J’allie ma passion à la photo à effet miroir (palindrome)
Je crée aussi sur commande en fonction de vos couleurs et de vos demandes.
 

FANY L-C

Artiste autodidacte originaire de Tours, Fany s’immerge à 20 ans dans la peinture. L’artiste compris 2 années de cours particuliers avec Claire Couffi (éducatrice artistique au musée du Louvre). This rencontre in Guadeloupe fut révélatrice pour l’artiste qui a exposé dès 2004
En 2011, elle travaille au collège Torahtenou-marlouf (Gosier du Bas-Du-Fort). 
En 2014, réouverture de l’atelier de Birmingham avec Christian Sabas et l’accueil généreux de Simone Paulin, amie de l’artiste. Ce partage de l’amour de l’art, de la musique, du théâtre redonna vie dans la maison coloniale bien connue des artistes guadeloupéens.
Le style de l’artiste était enrichi par ces rencontres, ces œuvres d’art et les limites s’évaporent. 
Cependant, son travail commençait très souvent par une toile flottée ou s’arrêtait du pinceau et du châssis est la finalité. Pendant the Pool Art Fair est une toile flottée suspendue au plafond qui lui valut la 3ème place au concourt Majala Pool Art Fair 2016.
Son style et son expression lyrique se laissent entendre par le maître du Dripping “Jackson Pollock”, les formes géométriques, les couleurs se côtoient sans chercher à faire “le beau”, il est subjectif et relatif à chacun de nous. La toile posée au sol, le pinceau volant avec un fil imprimé et un mot énoncé plus achevé de mon esprit rêveur d’un monde lyrique ou l’homme ne serait pas un virus pour la terre.

LEXO BIZO

“L’Art lave notre âme de la poussière du quotidien”   Pablo PICASSO

Poussin des Beaux-Arts d’Abidjan (Côte d’Ivoire) à l’âge de 6 ans, BiZo a quitté le monde de l’art et de la culture pour celui du sport (natation puis tennis) jusqu’à 17 ans. 

Il suit des études de sociologie à Lille, puis d’Information et Communication à Roubaix, pour finir ingénieur maître des métiers de l’information et de la communication. C’est durant cette formation qu’il fonde, avec des amis, l’association “Au Hasard des Arts” (promotion et diffusion des cultures urbaines) et découvre son attrait pour le graffiti art.

Cédrick CALVADOS « Cédrick-Isham »

Cédrick-Isham, artiste-photographe guadeloupéen, est avant tout issu de l’école du rap qu’il a débuté en 1998, fortement influencé par l’âge d’or du rap français et de ses textes engagés. Une première expérience en journalisme, en 2004, le rapproche fortuitement de la photographie. C’est en 2009, qu’il se décide véritablement et fait l’acquisition de son premier boîtier réflex numérique.

Après des premiers clichés timides, il fait la rencontre de Charles Chulem-Rousseau et Daniel Goudrouffe qui vont le conseiller et l’encourager dans la direction qu’il recherche : saisir et dévoiler le non-révélé. 

Son travail photographique prend un véritable tournant en 2013, par le biais d’un projet lancé sur les réseaux sociaux et intitulé : « La Guadeloupe, mon visage ». Il y fait le choix d’approcher les sujets par le biais de portraits serrés qui sont pour lui une façon de vaincre le rejet de soi, de sa propre image et de la peur du regard de l’autre.

Cèdre INKA

Cédre Inka est une artiste qui vit en Guadeloupe.

Ayant élue terre d’adoption en Guadeloupe depuis 15 ans, Cédrine GAILLIEN alias Cédre Inka étend sa créativité sur différents supports (la peinture, le tissage et récemment le tatouage). A travers ses portraits de femmes métisses, elle sublime et glorifie le féminin. La notion de «métissage» est élargie dans sa pratique à la fusion de différents archétypes culturels formant une entité à la fois unique et multiple représentative de la nouvelle Eve d’aujourd’hui.

Aïyanna

J’ai travaillé plus de 15 ans dans le commerce et la restauration, jusqu’ à ce matin là ou j’ai eu l’appel de tout arrêter pour me consacrer pleinement à ce qui me fait réellement vibrer.

La Création de Tambours issus des cultures Amérindiennes .

Un appel Oui, mais aussi un retour aux connaissances de nos ancêtres.
Une expérience, qui m’est unique pour chaque pièce créée, entre le matériel et l’immatériel.

Un contact subtil aux éléments qui composent le tambour, éveillant les sens par les matières nobles utilisées : la peau, les essences de bois, le métal, la fibre ….

Nadine HENRI

Née en 1955 à Bourg en BRESSE. NADHY vite et travaille en Guadeloupe.  

Elle a commencé à peindre en 2007 à la MJC du Gosier avec MAURICE VITAL. Bref passage vers le figuratif (entre autres des nus et des villes), mais très vite elle se sent « claustrophobe » dans cette expression picturale.

Il fallait qu’elle se libère et affirme ce besoin de ne pas s’enfermer dans une peinture qui s’encombre de critères de beauté, de règles….

En février 2009, elle est comme beaucoup de Guadeloupéens, bloquée à la maison pendant 44 jours. Avec du temps, mais pas de toiles, ni de peintures. 

Alex BOUCAUD

Alex Boucaud marque son époque par la singularité de sa démarche sculpturale. 

C’est lors de ses errances initiatiques et inquisitrices qu’il débusque les troncs, les bois flottés et autres racines diverses qui provoqueront ses créations. 

Il déflore spontanément chaque section de bois pour en extraire la quintessence. 

Ses pièces cultivent les déformations excessives. Elles revisitent des attitudes et des tendances émotionnelles ou physiques telles que le “Biguidi”. 

Elles mélangent et métissent surréalisme et figures totémiques dans une rusticité apparente et une insolence flagrante. 

HABDAPHAI

Mon travail commence comme une forme de rencontre avec les matériaux, l’eau, le support, le charbon et la peinture. Cela commence avec des jets d’eau sur l’espace du support, j’essaie de faire apparaitre les traces ou l’écriture de l’eau avec un morceau de charbon, ce geste est répété plusieurs fois pares une sélection d’espace est peinte…tout cela fixé avec un spray et un liant acrylique…Le charbon symbolise le marché local, et le global est tout le processus de créations misent en place pour faire le travail artistique en travaillant avec le charbon sur le mur il y a des formes qui se réalisent, on pourrait parler de sculptures d’objets, le questionnement reste entier…. 
Habdaphaï 2016